Retour aux publications
Modèle de réussite

Créer une marque branchée et engagée : le pari de Florian G.

Par Temps de lecture: 4 Minutes

Après avoir passé son enfance au Togo, Florian G. vient faire ses études de commerce à Lyon à l’âge de 18 ans. Passionné de mode et entrepreneur dans l’âme, il lance Rootz Shop en 2018 avec l’ambition de créer une marque de vêtements de référence pour la communauté noire. Il choisit le nom “Rootz” de l’anglais roots” qui signifie “racines”, comme un clin d’œil à ses origines.

J’ai récemment eu l’occasion de discuter avec Florian G. qui m’a fait part de ses idées sur l’entrepreneuriat, le marketing et la gestion de son temps. 

De l’étudiant à l’entrepreneur

Encore étudiant en école de commerce, Florian G. s’intéresse à la mode, notamment aux vêtements wax, mais il n’a pas encore une idée précise de ce qu’il veut créer. En parallèle de ses études, il commence à se former au e-commerce sur internet.

Inspiré par les problématiques auxquelles les femmes noires sont confrontées, il lance sa marque de vêtements afro et engagée Rootz Shop en 2018. Il choisit Printful comme partenaire de print on demand pour sa facilité d’utilisation et son offre de produits.

Les premiers mois après le lancement de sa boutique, les ventes ne décollent pas. Sans réelle stratégie marketing, il peine à faire connaître sa marque. 

Il décide alors d’investir dans une collaboration Instagram qui lui permet de réaliser ses premières ventes, une dizaine en tout. Il explique avoir eu un déclic : “au début, je n’avais aucun plan puis j’ai entendu parler du marketing d’influence.”

Après plusieurs collaborations peu fructueuses avec des influenceuses instagram, il commence à mieux cerner sa cible : des femmes, principalement noires (mais pas seulement), entre 20 et 35 ans. L’une de ses collaborations les plus réussies est avec Crazy Sally, une Youtubeuse très populaire, notamment auprès des jeunes femmes noires. 

Collaboration de Rootz Shop avec Crazy Sally
Collaboration de Rootz Shop avec Crazy Sally 

Il investit également dans la publicité sur Facebook. Sa stratégie est de ne promouvoir ses designs qu’une fois après avoir réalisé quelques ventes avec ceux-ci. Pour tester leur potentiel, il les publie sur sa boutique en ligne sans les promouvoir sur les réseaux sociaux. S’il parvient à réaliser quelques ventes sans aucune promotion, il investit alors dans la publicité pour les promouvoir. S’ils ne se vendent pas dans les 1 ou 2 mois suivant leur publication sur son site, il les retire définitivement. Sa philosophie : “il faut que les clients aiment la marque globale”. 

À mesure que sa stratégie marketing se dessine, il commence également à professionnaliser son site internet en réalisant ses propres shootings photos afin de créer une vraie identité de marque et de se démarquer de la concurrence.

S’il commence à mieux cerner les besoins de sa cible, il explique que l’un de ses plus gros défis en tant qu’e-commerçant est de “garder une audience active”. Pour y parvenir, il investit régulièrement dans la publicité.

Seul mais bien entouré 

Florian G. fait partie des 16 % de la population active en France qui cumule plusieurs activités : en plus de sa boutique en ligne, il travaille à plein temps dans une agence de marketing digital. 

Quant à la gestion de sa boutique, il la gère pratiquement seul : il se charge du marketing, des réseaux sociaux, de son site internet et du SAV de sa boutique. Son secret pour bien gérer son temps ? “Tout est dans l’organisation et la planification”.

Il n’hésite pas à faire appel à ses proches pour créer ses designs et réaliser ses shootings photos. Pour la conception des designs, Florian G. travaille en collaboration avec son cousin. En général, il trouve des idées et ce dernier les conçoit. 

Quant à l’aspect visuel de sa marque, un ami photographe réalise les sessions photos et il fait appel à ses amies pour être modèles.

Floran G. au centre, entouré de ses modèles
Floran G. au centre, entouré de ses modèles

Enfin, il fait appel à une copywriter pour écrire des articles sur le blog de sa boutique en ligne. Il se sert de son blog pour expliquer la signification de messages des T-shirts qu’il vend sur son site,  tels que “noire pas black” ou encore “don’t touch my hair”.

Ses conseils pour créer sa marque de vêtements  

Florian G. n’a pas attendu d’avoir une stratégie marketing solide pour créer sa marque de vêtements. Il conseille d’ailleurs de ne pas trop se poser de questions pour se lancer :

Mon premier conseil est de se lancer. Le reste vient avec l’expérience. Il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs car toutes les erreurs permettent d’apprendre. N’attendez pas que les étoiles soient alignées pour vous lancer !

D’ailleurs, des erreurs, il en a fait. Par exemple, lors du lancement de sa boutique, il avait prévu un site internet multilingue afin de cibler un maximum de personnes. Mais il s’est rapidement rendu compte qu’il était préférable de n’avoir qu’un seul site spécifique en français plutôt qu’un site multilingue. En effet, son message était plus percutant car adapté spécifiquement au marché français. 

Enfin, Florian G. voit sa boutique en ligne comme un jeu plus qu’un travail. Il conseille aux personnes qui aimeraient se lancer de réellement aimer ce qu’elles font. Il confie : “Je n’ai pas l’impression de travailler”. 

Son ambition à long terme

Florian G. considère sa marque de vêtement comme une passion qui lui apporte un complément de revenus. Mais pour l’instant, il n’envisage pas encore d’en vivre ni d’ouvrir son propre magasin physique : “de nombreux clients me demandent où se trouve ma boutique. Je n’y pense pas encore.

Dans un premier temps, il souhaite commencer par des partenariats avec des boutiques existantes. Sa priorité est d’augmenter la notoriété de sa marque sur le marché français. Son ambition à long terme ? “J’aimerais que ma marque soit une référence en termes de vêtements pour la communauté noire.”

Vous avez lancé votre boutique en ligne ? Partagez votre expérience en commentaire !

Dotée d'une formation en commerce international, Elsa est spécialisée dans le marketing de contenu et tout se qui a trait au e-commerce et aux nouvelles formes de travail.

Si vous avez aimé cet article, abonnez-vous pour recevoir les futures communications

Recevez des conseils en dropshipping directement dans votre boîte de réception

Comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée



Retour aux publications

Prêt à essayer Printful?

Connectez-vous à une plateforme e-commerce ou passer une commande

Commencer
shares