Se lancer
Logo du blog Printful

Blog / Astuces marketing / Comment réussir vos campagnes d’email marketing

10 stratégies pour réussir vos campagnes d’e-mails marketing

10 stratégies pour réussir vos campagnes d’e-mails marketing
Laura François-Marie

Par Laura François-Marie

Temps de lecture : 19 min

En moyenne, un employé de bureau reçoit environ 90 courriels professionnels par jour et cela sans compter ceux des onglets “Promotions” ou “Réseaux sociaux” du compte Gmail. Et ne parlons même pas du dossier Spam.

Il faut donc se l’avouer : pour esquiver ces obstacles, la corbeille, franchir la ligne d’arrivée et faire partie des emails ouverts et appréciés par vos abonnés, votre newsletter aura droit à un vrai parcours du combattant.

meme email

Mais ne vous inquiétez pas soldat, nous sommes là pour vous entraîner ! 

Que pouvez-vous faire pour réussir votre stratégie d’e-mails marketing et améliorer vos prochaines campagnes d’emailing ? 

Lisez cet article de blog pour commencer : nous partagerons avec vous ces 10 stratégies pour des campagnes d’emailing réussies.

 

Vous êtes armé.e de toute votre bonne volonté ? Alors à l’attaque !

1. Automatisez vos campagnes d’e-mails marketing

Fun fact : un email personnalisé améliore le taux de clic de 14 % et le taux de conversion de 10 %.

L’automatisation des e-mails consiste à envoyer automatiquement le bon message, au bon moment, en vous assurant que le contenu de vos e-mails soit personnalisé pour vos abonnés. 

C’est un élément essentiel de toute campagne marketing efficace et qui vous permettra d’établir une relation durable avec vos clients.

La majorité des lecteurs affirment que la plupart des e-mails qu’ils reçoivent ne sont ni ciblés, ni pertinents, ce qui montre bien que des e-mails plus automatisés joueront en votre faveur ! 

Quels sont donc les avantages de l’automatisation des e-mails ? 

  • Gagner du temps : imaginez devoir écrire chaque email de bienvenue, de relance ou de remerciement à chacun de vos abonnés de façon individuelle… C’est une perte de temps colossale quand vous pouvez simplement programmer des e-mails automatiques et ne plus avoir à vous en soucier.
  • Fidéliser ses clients : une automatisation d’e-mails efficace vous aidera à conquérir de nouveaux prospects et à les convertir en clients fidèles.
  • Obtenir un bon taux d’ouverture e-mailing et de clics : si vos e-mails sont bien ciblés et envoyés au bon moment, ils seront plus fréquemment ouverts et cliqués, ce qui génèrera un Retour sur Investissement (ROI) plus important.

Comme vous l’aurez donc compris, l’avenir de votre stratégie d’e-mail marketing réside donc dans l’automatisation.

Vous pouvez mettre en place des déclencheurs qui enverront un e-mail à la bonne personne au bon moment. Par exemple, vous pouvez approcher votre client lorsqu’il s’inscrit sur votre boutique en ligne, lorsqu’il ouvre un e-mail ou clique sur un lien spécifique, etc. 

Examinons maintenant les campagnes d’automatisation d’e-mails les plus courantes :

  • Séries de bienvenue. Remerciez vos abonnés de s’être inscrits et faites-leur découvrir vos produits ou services. Envisagez d’offrir une remise sur le premier achat ou la livraison gratuite pour augmenter votre taux de conversion et bien démarrer votre relation client.
  • E-mail de remerciement. Chaque fois qu’un client effectue un achat, s’inscrit à votre offre spéciale ou effectue une action que vous l’avez encouragé à faire, envoyez un e-mail automatique pour le remercier et l’informer des prochaines étapes.
email de remerciement
Source image : Pinterest
  • E-mail de ventes incitatives. Proposez davantage de produits correspondant à l’historique d’achat de chaque client. Vous pouvez leur recommander d’acheter des produits similaires, leur envoyer des guides de cadeaux, ou leur montrer comment trouver les meilleures offres sur votre boutique en ligne. 

2. Segmentez vos e-mails pour obtenir un bon taux d’ouverture emailing

Fun fact : Une campagne segmentée est jusqu’à 10 fois plus efficace qu’une campagne non segmentée.

Comme l’explique Hubspot dans un article sur des statistiques de marketing, plus de 80 % des entreprises utilisent au moins une segmentation de base pour leurs e-mails. Pourquoi ? Parce qu’on estime que 58 % des revenus proviennent d’e-mails segmentés.

Mais c’est quoi la segmentation, déjà ? La segmentation marketing vise à cibler un groupe de personnes en fonction de certains critères tels que des données géographiques, démographiques ou comportementales pour être plus performant et pertinent dans ses actions de marketing. 

Un ciblage intelligent = une pertinence accrue = de meilleurs résultats.

Des recherches menées par Mailchimp, l’un des principaux services d’email marketing au monde, montrent que la segmentation des e-mails a « un impact positif considérable sur vos abonnés ». Elle améliore vos taux d’ouverture emailing et taux de clic, et diminue les taux d’abus et de désabonnement.

Qui plus est, selon Hubspot, 78 % des lecteurs se désabonnent des e-mails parce qu’une qu’ils reçoivent trop d’e-mails, se font spammer ou parce que les emails ne les concernent tout simplement pas. Conclusion : parlez à vos clients, ne les spammez pas.

montagne de courriers
La boîte de réception de vos clients

Exemple de segmentation des e-mails

À un moment donné, notre équipe chargée des e-mails a constaté que l’envoi d’une seule newsletter à notre liste croissante d’abonnés ne suffisait plus. Le taux d’ouverture de nos derniers e-mails non segmentés tournait autour de 13 % et le taux de clic, autour de 0,3 %.

Et puis nous avons commencé à segmenter, et de meilleurs résultats ont suivi.

Prenons comme exemple notre campagne de lancement des chapeaux. 

Nous avons divisé notre liste en deux groupes : les utilisateurs ayant déjà des chapeaux dans leurs boutiques et les utilisateurs n’en ayant pas encore, puis nous avons adapté les objets et les titres des e-mails en conséquence :

Clients qui vendent déjà des chapeaux

Objet : Dîtes OUI à la mode du chapeau Bob ?

Titre:

titre email pour vendeur de chapeau

Clients qui ne vendent pas encore de chapeaux

Objet : Profitez de la tendance du bob ?

Titre : 

titre email pour non-vendeur de chapeau

Vous voyez la différence ? Le texte destiné aux clients qui vendent déjà des chapeaux présente le chapeau bob comme une nouveauté à essayer, une addition à leur collection, mais le texte destiné à l’autre segment les invite à choisir le bob pour s’initier à la vente des chapeaux. 

Les résultats ?

Clients qui vendent des chapeaux : taux d’ouverture 28 %, taux de clics 2,2 %.

Clients qui ne vendent pas de chapeaux : taux d’ouverture 14,4%, taux de clics 0,6%.

Moyenne : taux d’ouverture : 21,2%, taux de clics : 1,4%

Lorsque vous comparez notre e-mail segmenté avec l’e-mail non segmenté, vous pouvez voir que le taux de clics a augmenté de 7,4% et le taux d’ouverture de 1,1%. Pas mal, si l’on considère les moyennes pour le secteur du commerce électronique : le taux d’ouverture est de 16,6%, et le taux de clic de 2,7 %.

Il s’agit d’une situation gagnant-gagnant. Les clients bénéficient d’un contenu personnalisé et nous recevons un meilleur retour d’information.

3. Rédigez des objets d’e-mails accrocheurs

Fun fact : 69 % des personnes placent un e-mail en spam en se basant juste sur son objet.

L’ouverture de votre e-mail dépend en grande partie de son objet. Vous pouvez offrir à vos clients un séjour sur une île paradisiaque tous frais payés, si votre objet d’e-mail ne les inspire pas, ils ne le sauront jamais. Il est donc important que votre objet se démarque des autres, attire l’attention et éveille la curiosité de votre client. En gros, il doit dire “Ouvre-moi, je vais mettre des paillettes dans ta vie” et pas “Corbeille, me voilà”.

dumb & dumber
Aaahh ok, mais comment je fais ?

Pour ce faire, vous devez faire appel aux émotions de vos clients. Dans un blog sur la rédaction des lignes d’objet, CoSchedule a nommé les quatre émotions qui incitent vos clients à cliquer : l’urgence, la curiosité, l’excitation, la joie.

Alors voici quelques astuces qui vous serviront lors de la rédaction de vos objets :

  • Soyez bref ! Rien n’est pire qu’une ligne d’objet qui n’en finit plus. Privilégiez les mots clés centrés sur votre segment et les formulations simples.  
  • Utilisez les émojis raisonnablement : un émoji adapté au contexte plaira mais n’en faites pas trop où vous risquez de ne pas être pris au sérieux.
  • Écrivez les nombres en chiffres : ils attirent l’attention et permettent d’économiser des caractères.
  • Exprimez-vous clairement : un comportement louche ou un message peu clair vous fera passer pour un escroc ou un spam.

Portez aussi attention à votre propre expérience : qu’est ce qui vous donne envie d’ouvrir un email ? Ou au contraire, qu’est ce qui vous fait fuir ? Il y a des chances que vos clients ressentent la même chose, n’hésitez donc pas à laisser votre intuition vous donner un petit coup de main !

4. Rédiger une newsletter efficace

Le client a ouvert votre e-mail.

Très bien !

Vous devez maintenant captiver son attention et le convaincre de passer à l’étape suivante : l’action. Mais comment faire ? 

En plus d’un ciblage réussi, faites en sorte que le texte de votre e-mail soit à la fois informatif et captivant :

  • Utilisez des mots-clés comme piliers pour votre texte et assurez-vous qu’ils capturent bien le message de votre e-mail. Vous pouvez même les mettre en gras.
  • Utilisez le ton de voix de votre marque. Êtes-vous formel ? Décontracté ? Pointilleux ? Sarcastique ? Être cohérent vous rendra plus fiable à l’œil de vos clients.
  • Mais n’hésitez pas à adapter votre ton au message que vous voulez faire passer. Si votre objectif est de partager une information, d’annoncer une promotion, n’hésitez pas à le faire dans la bonne humeur et pourquoi pas même avec une touche d’humour : vos clients apprécieront une newsletter créative ou drôle. Mais si votre but est de dissiper un doute ou de résoudre un problème, optez pour un ton un peu plus sérieux.
  • Comme nous vous l’avons conseillé pour l’objet, n’en écrivez pas trop. Il s’agit d’un e-mail et non d’un article de blog. Vos clients se lasseront d’un texte trop long. Court, simple et efficace et ça passe ! 
  • Incluez un bouton d’appel à l’action. “En savoir plus”, “Cliquez ici”, “S’inscrire”, “Acheter dès maintenant”, tout dépend du but de votre e-mail.
  • Utilisez le pronom “vous” : cela donnera à vos clients l’impression que vous vous adressez directement à eux et les aidera à s’identifier à vos propos. 
  • Utilisez l’impératif pour être plus persuasif et donner des ordres à votre audience, qui sera bien plus déterminée en lisant “Cliquez sur le lien pour découvrir notre nouvelle collection” plutôt que “Notre nouvelle collection est disponible” par exemple.

5. Améliorez la délivrabilité de vos e-mails

Fun fact : En France, le taux de délivrabilité des emails atteint en moyenne 95 %.

La dé-li-vra-bi-li-quoi ? Qu’est ce que c’est la délivrabilité ?

Seuls certains spécialistes du marketing par e-mail connaissent la différence entre la livraison et la délivrabilité des e-mails. 

Rien que pour vous, la voici : 

La livraison fait référence au fait que vos e-mails arrivent bien sur la plateforme d’email utilisée par vos clients.

La délivrabilité fait référence au lieu où votre e-mail sera livré : Boîte de réception, Dossier spam, Réseaux sociaux, Promotions. Une délivrabilité de 95 % signifie que sur 100 e-mails, 95 sont bien reçus dans la boîte de réception ou l’onglet “promotion” et non dans la catégorie spam.

Si vous n’avez pas un bon taux de délivrabilité, le problème se trouve très probablement au niveau de l’engagement de vos clients, c’est-à-dire de la manière dont ils interagissent avec vos e-mails.

Que pouvez-vous faire pour améliorer l’engagement de vos clients ?

  • Assurez-vous d’envoyer des e-mails régulièrement (au moins une fois par mois). 
  • Lors de leur inscription, indiquez aux abonnés quels types de newsletter ils recevront et à quelle fréquence.
  • Faites attention aux abonnés inactifs, ils diminuent votre taux d’engagement et affaiblissent votre réputation. Il est donc nécessaire d’éliminer ce segment de vos campagnes régulières ou de prévoir des campagnes de réengagement (nous en reviendrons plus tard).
  • N’incluez pas de liens vers une tierce partie dans le contenu de vos e-mails. S’ils ont une mauvaise réputation, votre courriel se transformera très probablement en un pourriel. Si l’un de vos abonnés émet des plaintes pour spam, analysez les erreurs possibles et ajustez votre contenu.

Une pratique importante en matière de délivrabilité consiste à “nettoyer” votre liste d’emailing. 

meme monsieur propre

 

Oui, et c’est là qu’intervient la stratégie suivante : les campagnes de réengagement (ou reconquête).

6. Mettez en place des campagnes de réengagement

Fun fact pas si fun que ça : Saviez-vous qu’une liste d’e-mails moyenne diminue d’au moins 22,5 % chaque année ?

Ce qui veut dire que sur 1 000 abonnés (dont vous avez recueilli les adresses e-mail à la sueur de votre front), 225 se désintéresseront de votre contenu. Pas terrible, n’est-ce pas ?

Pas de panique, tous vos abonnés inactifs ne sont pas perdus à jamais. Les e-mails de réengagement peuvent servir de filtre pour séparer les personnes complètement désintéressées de celles dont l’intérêt peut encore être éveillé.  

Selon Smart Insights, 24 % des abonnés inactifs lisent les e-mails de réengagement. Alors ça vaut la peine d’essayer, non ?

Voici quelques étapes simples à suivre pour mettre en place une campagne de réengagement qui vous aidera à reconstruire une relation avec vos ab(and)onnés :

  1. Créez un segment avec les abonnés qui n’ont pas ouvert vos e-mails au cours des trois derniers mois.
  2. Choisissez un objet accrocheur et captivant.
  3. Rédigez un texte brillant pour les faire revenir ou incluez un coupon de livraison gratuite, une réduction ou une offre spéciale.
  4. Segmentez ensuite les abonnés réengagés et envoyez un e-mail de suivi à ceux qui n’ont toujours pas répondu.
  5. Retirez les utilisateurs qui restent inactifs et qui n’ont pas cliqué sur votre campagne de réengagement de votre liste. N’oubliez pas qu’ils nuisent à vos taux d’engagement et à votre capacité de livraison.

Voici donc la formule pour réussir votre campagne de réengagement et reconquérir vos abonnés zombies :
Appel aux émotions + bonne humeur ou humour + offre alléchante. 

7. Unissez tous vos canaux marketing

power ranger gif
L’union fait la force !

Afin d’offrir une expérience complète à vos clients, vous devez unir toutes les branches de votre stratégie marketing. Lorsque les réseaux sociaux, le référencement, les newsletters et d’autres stratégies se complètent de manière fluide, votre marque devient plus forte, plus crédible.

Une stratégie multicanale efficace est impossible sans le courrier électronique. Si les réseaux sociaux, le référencement et la publicité attirent vos clients en haut de l’entonnoir de vente, c’est principalement l’e-mail marketing qui fera en sorte qu’ils y restent et les fidélisera.

Voici quelques idées pour fusionner votre marketing par e-mail et les médias sociaux :

  • Marketing de contenu. Préparez des articles de blog de qualité et partagez-les à votre public cible par le biais de newsletters et de réseaux sociaux.
  • Laissez vos différents canaux marketing se promouvoir mutuellement. Incluez des boutons de partage sur les réseaux sociaux dans vos e-mails et invitez vos abonnés e-mails à rejoindre votre communauté sociale. Encouragez également l’inscription à votre newsletter sur les réseaux sociaux.

8. Faites régulièrement des tests A/B

Mettre en place une bonne campagne marketing demande du temps et du travail. Heureusement, il existe des moyens d’obtenir des résultats rapides.

Pour les e-mails, les tests A/B sont l’un des meilleurs moyens. 

Que sont les tests A/B ? Ils permettent de comparer deux versions d’un e-mail pour voir laquelle est la plus performante.

Vous pouvez tester pratiquement n’importe quel élément de vos e-mails : de l’objet, au bouton d’appel à l’action (ou CTA) en passant par le meilleur moment pour envoyer un e-mail.

En général, les tests A/B fonctionnent de cette manière : 

  1. Décidez de l’aspect de votre campagne que vous souhaitez tester.
  2. Définissez ensuite la taille du groupe test à partir de votre segment d’e-mails.
  3. Créez deux ou trois variantes de l’e-mail test : La campagne gagnante sera   automatiquement envoyée au reste du segment.
  4. Analysez les résultats. Faites une feuille de calcul de vos expériences, notez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et développez-les.

Alors, que tester ? Cela dépend de la mesure qui vous intéresse. S’il s’agit du taux d’ouverture, testez l’objet de votre e-mail. S’il s’agit du taux de clic, il faudra tester le texte ou le bouton CTA.

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez tester avec les lignes d’objet :

  • La longueur
  • Les symboles : chiffres, émojis, signes de ponctuation, etc.  
  • Les types de phrases : questions ou déclarations
  • Les émotions : urgence ou joie ?
  • Le ton : direct ou humoristique.

Et ce qu’il faut tester avec le texte :

  • Les titres : longueur, structure, ton, etc.
  • Le corps du texte : orienté vers le lecteur ou passif
  • Les images : taille, couleur, contenu (maquette ou photo de style de vie), etc.

CONSEIL : Veillez à ne tester qu’un seul élément à chaque fois, sinon vous ne pourrez tirer aucune conclusion de vos tests. Par exemple, vous ne saurez pas si c’est l’objet ou la couleur du bouton CTA qui a permis la conversion si vous changez les deux dans vos e-mails de test.

CONSEIL PRO : Assurez-vous que vos groupes d’échantillons soient suffisamment grands pour tirer des conclusions. Cela dépend de la taille de votre liste, mais il est conseillé d’inclure au moins 5 000 abonnés dans chaque groupe échantillon. Si votre liste est plus petite que cela, divisez-la en deux ou trois parties et analysez les résultats de la campagne pour améliorer vos futurs e-mails.

9. Mettez en place des emails de relance de paniers abandonnés

Fun fact : 67,45 % des paniers d’achat en ligne sont abandonnés avant que le client ne finalise sa commande

Cela vous est sans doute arrivé aussi : vous ajoutez des articles à votre panier, content.e de vos trouvailles, vous passez au paiement pour vous rendre compte que le montant est plus élevé que vous l’aviez anticipé, ou vous n’êtes simplement pas sûr.e de vous. Parfois, un petit geste comme la livraison gratuite ou une remise sur le panier peut faire toute la différence. 

En faisant donc ce petit geste, vous pourriez redonner vie à ces pauvres paniers abandonnés et obtenir presque le double de vos ventes !

Voici quelques conseils efficaces pour vos e-mails d’abandon de panier :

  • Rappelez aux destinataires ce que contient exactement leur panier.
  • Incluez le nom d’au moins un article abandonné dans l’objet de l’e-mail.
  • Incluez les photos des produits abandonnés dans l’e-mail pour rappeler au client les articles souhaités qu’il n’a pas reçus.
email relance de panier
Image source : LudosIn
  • Suggérez des produits alternatifs en plus des produits abandonnés.
  • Envoyez rapidement vos e-mails d’abandon de panier : dans les 24 heures suivant le départ du client, afin que le besoin ou l’envie pour ce produit ne disparaisse pas.
  • Si la valeur du panier est suffisamment importante, envisagez d’envoyer une série d’e-mails au lieu d’un seul.
  • Assurez-vous que vos e-mails d’abandon de panier regénèrent la session de l’utilisateur : il est tout simplement frustrant pour lui de recevoir un e-mail qui le renvoie à un panier vide.
  • C’est souvent le prix qui empêche les clients de finaliser leurs commandes, songez donc à offrir la livraison gratuite, une réduction ou une offre spéciale.

10. Devenez encore plus adapté.e aux mobiles

Fun fact : 43% des emails sont ouverts sur les mobiles.

C’est souvent plus d’effort de consulter ses e-mails sur un ordinateur si on n’en a pas déjà un allumé et connecté devant nous. Alors, soyez pratique et restez à portée de main de vos abonnés peu importe l’heure et l’endroit en optimisant au maximum vos e-mails marketing pour les mobiles.

Tout comme votre contenu web et votre boutique en ligne sont optimisés pour les mobiles, vos e-mails doivent être réactifs, facilement lisibles et cliquables, avec un temps de chargement court et un espacement adapté.

Voici quelques astuces simples pour optimiser vos e-mails pour les mobiles et améliorer l’expérience utilisateur de vos clients :

  • Faites attention au design : les e-mails à destination des ordinateurs disposent de 2 ou 3 colonnes mais il est mieux pour les e-mails mobiles de n’en contenir qu’une, pour faciliter la tâche au lecteur, qui n’aura pas à zoomer à droite ou à gauche pour mieux voir. Assurez-vous également de ne pas choisir des couleurs qui ne se verront pas bien à cause de la luminosité de certains smartphones qui changent en fonction de la batterie ou de la luminosité ambiante. 
  • Rédiger un contenu simple : la longueur d’un texte ne fait pas sa qualité, contrairement à ce que nous avons tendance à penser. Privilégiez des phrases courtes et claires pour éviter les clients confus et frustrés qui auront comme réflexe de se désabonner.
  • Allégez le poids de votre email : réduire la taille de vos images facilitera la réception et l’ouverture de vos e-mails.

La clé pour réussir vos campagnes d’emails marketing 

Ça y est. Votre e-mail a terminé son parcours d’obstacles et il est prêt pour le fameux clic d’ouverture ! 

Une stratégie d’e-mails marketing réussie ne se fait pas du jour au lendemain.

Il vous faudra être patient.e et persévérant.e. Continuez d’essayer, de tester et d’analyser.

Pensez toujours à votre public cible lorsque vous rédigez du contenu, et laissez votre instinct vous aider en cours de route.

Et portez attention à votre boîte de réception personnelle. Quels e-mails ouvrez-vous et pourquoi ? Pourquoi certains d’entre eux vous agacent ou contrarient-ils ? La réponse à ces questions pourrait bien être la clé de votre prochaine newsletter.

Printful

 

C'est parti, lancez-vous dans l'e-commerce avec Printful !

Recommandé pour vous

Guide complet sur le dropshipping

Par Elsa Casado Temps de lecture : 24 min

author

Par Laura François-Marie le janv. 18, 2022

Laura François-Marie

French Content Marketing Specialist

Laura est Spécialiste en Marketing de Contenu Français chez Printful. Issue d'une formation littéraire, elle s'est tournée vers l'enseignement avant de se trouver une passion pour le marketing, qui lui permet de faire travailler son imagination et sa créativité.

Laura est Spécialiste en Marketing de Contenu Français chez Printful. Issue d'une formation littéraire, elle s'est tournée vers l'enseignement avant de se trouver une passion pour le marketing, qui lui permet de faire travailler son imagination et sa créativité.

Recherche dans le blog

Détails

Laura François-Marie

Par Laura François-Marie

Temps de lecture : 19 min janv. 18, 2022

Recommandé pour vous

Guide complet sur le dropshipping

Par Elsa Casado Temps de lecture : 24 min

Qu'est-ce que Printful ?

Printful est un service d'impression et de dropshipping avec des centres d'exécution situés partout dans le monde. Nous aidons nos clients à suivre leur passion et à transformer leurs idées en marques et en produits.

  • S'inscrire gratuitement
  • Personnalisez des centaines de produits
  • Vendre en ligne sans inventaire
  • Atteindre des clients dans le monde entier

Créez des produits uniques pour vous-même ou commencez à gagner de l'argent avec vos créations !

Se lancer